En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Gestion de vos préférences sur les cookies

Certaines fonctionnalités de ce site s’appuient sur des services proposés par des sites tiers. Ces fonctionnalités déposent des cookies permettant notamment à ces sites de tracer votre navigation. Ces cookies ne sont déposés que si vous donnez votre accord. Vous pouvez les accepter ou les refuser.

Autoriser Interdire

Visite de parcelles de sélection du riz au Centre Français du Riz

Ingénieur - 3° année (options) – Semestres 9 & 10 - Master of Science 2

Ingénieur agronome

Option Amélioration des plantes et ingénierie végétale méditerranéennes et tropicales (APIMET)

Une expertise reconnue et opérationnelle dans le domaine de l’amélioration des plantes



Quel type de formation ?
une formation diplômante, sous statut étudiant, une formation diplômante, par la voie de l'alternance

Pour qui ?
étudiant titulaire d'un diplôme français, étudiant international, futur alternant

Dominante / Parcours ?
Vers des agricultures durables, Gestion durable des ressources naturelles / Agroecology, Data manager for Environmental Projects, Plant Sciences

Où ?
Montpellier SupAgro (Campus la Gaillarde)

Objectifs

Pour adapter l’agriculture aux changements globaux tout en préservant la diversité agricole, mobiliser l’innovation pour améliorer les plantes cultivées est un levier indispensable.

L’option Amélioration des plantes et ingénierie végétale méditerranéennes et tropicales forme des cadres scientifiques en génétique et en ingénierie du végétal pour des métiers dans le secteur de la semence, de la gestion des ressources génétiques et de la recherche académique.

Les étudiants vont acquérir :

  • Une expertise académique en génétique et modélisation des plantes prenant en compte les dernières avancées technologiques mises en œuvre dans la communauté de recherche publique et privée partenaire de la formation,
  • Une solide culture de l’analyse des données au travers d’une pédagogie opérationnelle sur projets,
  • Des outils innovants de mesure et d’interprétation des caractères qui permettent aux plantes de faire face aux contraintes biotiques et abiotiques du milieu,
  • Une vision plurielle du fonctionnement du secteur d’activité et de ses acteurs professionnels, depuis les réseaux de semences paysannes jusqu’aux agricultures industrielles,
  • Les éléments pour se construire une position experte et citoyenne sur les débats éthiques et réglementaires portant sur la biodiversité, les droits des agriculteurs, la propriété intellectuelle et l’utilisation des méthodes de modification du vivant.

Ces compétences sont acquises au travers d’une pédagogie diversifiée :

  • Cours et séminaires donnés par les enseignants et les chercheurs de la communauté partenaire,
  • Rencontres régulières avec des professionnels lors de voyages d’études et d’interventions,
  • TD et ateliers appliqués à des jeux de données obtenues par les technologies les plus récentes d’accès au génome et de modélisation,
  • Projets de mise en relation avec les acteurs professionnels des différents secteurs concernés,
  • Stage de fin d’étude basé sur un projet personnel de recherche appliquée dans le privé ou le public.

Thèmes de formation

  • agronomie, agro-écologie
  • amélioration des plantes
  • connaissance et gestion de la biodiversité
  • informatique et biostatistique
  • pays méditerranéens et tropicaux
  • Visite de parcelles de sélection, Centre Français du Riz (30, Fouques) — isolement pollinique et fixation de lignées

    Visite de parcelles de sélection, Centre Français du Riz (30, Fouques) — isolement pollinique et fixation de lignées

  • La mascotte de la formation : aubergine violette, Collection de Solanacées (Inra PACA)

    La mascotte de la formation : aubergine violette, Collection de Solanacées (Inra PACA)

  • Initiation des étudiants au greffage, visite des ressources génétiques Prunus (Inra PACA)

    Initiation des étudiants au greffage, visite des ressources génétiques Prunus (Inra PACA)

  • Sélection du blé - Plants ensachés

    Sélection du blé - Plants ensachés

  • Semences de laitue nues versus enrobées, visite de l'entreprise Aquiplants (13, Eyragues)

    Semences de laitue nues versus enrobées, visite de l'entreprise Aquiplants (13, Eyragues)

  • Visite de parcelles d'étude de diversité des sorghos (Cirad, Montpellier)

    Visite de parcelles d'étude de diversité des sorghos (Cirad, Montpellier)

  • Rencontre avec Paul Gepts, Professeur à l'Université de Californie (Davis), généticien spécialiste des Fabacées (octobre 2017)

    Rencontre avec Paul Gepts, Professeur à l'Université de Californie (Davis), généticien spécialiste des Fabacées (octobre 2017)

  • Contenu et programme

    Nombre de crédits ECTS : 30 ECTS pour le premier trimestre (enseignement théorique) ; 30 ECTS pour le stage

    Langue d'éducation : principalement en français

    L’offre de formation est dispensée à travers 4 unités d’enseignement. L’enseignement théorique est suivi et mis en œuvre au cours d'un stage pratique de 6 mois.

    L’accent est mis en particulier sur :

    • La génomique végétale, la diversité génétique des plantes cultivées, les caractères de tolérance aux stress abiotiques et de résistances aux agents biotiques,
    • La création et l’amélioration des variétés, la génétique quantitative, la place des biotechnologies, l’organisation et la réglementation de la filière semences,
    • Les outils à maîtriser pour l’amélioration des plantes (biostatistique, bioinformatique, modélisation),
    • Les éléments de savoir-être et les techniques de management et de communication ; Une étude prospective de groupe sur la filière semences vient compléter la formation.

    Stages

    Un stage de fin d’études de 6 mois (période mars - septembre) achève la formation. Il vise à valoriser les connaissances et méthodes de travail acquises au cours de la formation et à acquérir une expérience dans un domaine vers lequel les étudiant/e/s souhaitent s’orienter. Il s’agit en général de traiter en autonomie un sujet de recherche appliquée avec une forte composante d’analyse de données.

    Le stage de fin d’études peut être avoir lieu en France ou à l’étranger. De nombreuses propositions émanent de tout le secteur, mais les étudiants sont libres de chercher par eux-mêmes. Les situations de stage sont très variées et permettent souvent aux étudiants de décider d’une poursuite en thèse ou d’une insertion professionnelle directe.

    Ce stage peut être réalisé dans une unité de recherche publique ou une entreprise privée, selon le projet professionnel de l’étudiant. Il fait l’objet d’un mémoire soutenu à mi-septembre devant un jury. Pour les étudiants intéressés par un parcours en thèse, selon le contexte :

    • une pré-soutenance peut être organisée fin juin pour permettre à l’étudiant de se présenter à un concours d’Ecole doctorale partout en France
    • un montage conjoint labo-entreprise peut être envisagé au travers d’un contrat CIFRE.
  • Calendrier

    • De septembre à septembre, sauf cas spécifique des étudiants en alternance
  • Conditions d'admission

    L'option est accessible en suivant deux voies possibles :

    • Voie classique :  avec un stage de fin d'études de 6 mois
    • Voie de l'alternance :  avec un contrat de professionnalisation de 13 à 15 mois, combinant des périodes de formation en entreprise et à Montpellier SupAgro.

    Voie classique

    La formation est ouverte aux élèves ingénieurs agronomes en fin de 2e année (ou équivalence après validation par la commission d’admission).

  • Débouchés

    Employeurs

    • Entreprises privées de sélection, partenaires et prestataires de la sélection
    • Etablissements producteurs de semences et de plants,
    • Réseaux de semences paysannes,
    • Instituts techniques,
    • Organismes professionnels ou interprofessionnels de la filière semences et plants,
    • Centres de recherche publique français ou étrangers,
    • Organisations internationales de recherche agronomique et d’amélioration des plantes.
    • L’accès à certains débouchés est facilité par la poursuite en doctorat

    Fonctions exercées

    Postes orientés sur la création variétale :

    • Sélectionneur
    • Pré-breeder, Trait breeder
    • Chef de projet
    • Fonction support d’aide à la sélection : Production de données de génotypage, production de données de phénotypage, bio-statistique, bio-informatique
    • Responsable de laboratoire
    • Animateur en recherche collaborative, chargé d’études

    Et aussi... Chercheur du secteur public

    Postes orientés sur les filières végétales :

    • Responsable de production de semences,
    • Responsable qualité / certification / protection des obtentions,
    • Chef de produit, ingénieur développement,
    • Responsable commercial,
    • Chargé d’études / de mission / dans l’interprofession semencière

Responsables pédagogiques

Partenaires

  • Entreprises privées de la filière, entreprises partenaires et prestataires
  • Unités de recherche du pôle montpelliérain : AGAP, DIADE, LEPSE, BGPI, BPMP, CEFE
  • Hors de Montpellier : UR GAFL Avignon, UMR GDEC Clermont Ferrand, UMR Génétique Quantitative et Évolution (GQE - Le Moulon), etc.
  • Instituts de recherche: Cirad, IRD, Inra, CNRS
  • Groupements / Associations ou Réseaux d’acteurs et Unions des semenciers : GNIS, ASF, UFS, Réseau Semences Paysannes...
  • Communauté scientifique Agropolis International
  • Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale - CGIAR

 

Lieu

Montpellier SupAgro
Campus de La Gaillarde
2 place Pierre Viala
Montpellier

A noter

  • Une expertise dans le domaine grâce à des connaissances et à des outils (notamment en analyse de données et modélisation) également valorisables dans d’autres secteurs d’activités
  • Un savoir-faire et un savoir-être pour contribuer à une agriculture durable
  • Une responsabilité vis-à-vis des modèles de développement agricole
  • Un fort impact sur les progrès agricoles en interaction avec les autres disciplines
  • Une employabilité professionnelle immédiate dans un secteur en innovation constante
  • Une poursuite en thèse possible
  • Des métiers très ouverts à l’international

Tarifs

1601 € pour 2017-2018 (tarif fixé par le Ministère) + 217 € de cotisation à la sécurité sociale + 5,10 € de médecine préventive

Contacts

Montpellier SupAgro
2 place Pierre Viala
34060 Montpellier. France
Tél. : +33 (0)4 99 61 22 00 Tél. : +33 (0)4 99 61 22 00
Fax : +33 (0)4 99 61 29 00
Courriel : contact@supagro.fr

Sous la tutelle de :

Membre de :

Fondateur de :

FR EN