En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Gestion de vos préférences sur les cookies

Certaines fonctionnalités de ce site s’appuient sur des services proposés par des sites tiers. Ces fonctionnalités déposent des cookies permettant notamment à ces sites de tracer votre navigation. Ces cookies ne sont déposés que si vous donnez votre accord. Vous pouvez les accepter ou les refuser.

Autoriser Interdire

Master Eau et Agriculture

Master - Master of Science

Master Sciences de l'Eau

Parcours Eau et Agriculture

Former des scientifiques spécialistes sur les enjeux de l’eau pour la production agricole et la gestion des paysages cultivés.



Quel type de formation ?
une formation diplômante, sous statut étudiant, une formation diplômante, par la voie de l'alternance, une formation diplômante, par la voie de la formation professionnelle continue

Pour qui ?
étudiant titulaire d'un diplôme français, étudiant international, futur alternant, professionnel

Où ?
Montpellier SupAgro (Campus la Gaillarde)
Domaine du Merle

•  En Master 1 : Université Montpellier (semestre 1) et AgroParisTech et Montpellier SupAgro (semestre 2)
•  En Master 2 : AgroParisTech et Montpellier SupAgro

Objectifs

Les enjeux liés à la gestion de la ressource en eau ne cessent de croître en importance au plan mondial sous le double effet de la croissance démographique, de l’accroissement du niveau de vie et de l’augmentation des besoins par habitant. Ils sont particulièrement cruciaux dans les milieux ruraux, qui sont à la fois producteurs d’une grande partie des ressources du fait de leur étendue et consommateurs du fait des besoins de l’agriculture (près de 70 % des prélèvements en eau à travers le monde).

La gestion optimale de l’eau dans ces milieux aux plans quantitatif et qualitatif est donc une condition essentielle, non seulement pour le développement durable des activités agricoles, mais aussi pour celui de tous les autres secteurs (industriels, urbains,..), qui présentent dans de nombreuses zones du monde des conflits d’usage, potentiels ou déjà réels, avec le précédent. C’est particulièrement vrai dans les régions méditerranéennes à tropicales soumises à la rareté et à l’irrégularité des ressources en eau.

La formation, qui s'appuie sur des équipes d'enseignement et de recherche reconnues sur ces thèmes, bénéficie d'un environnement privilégié au sein du pôle montpelliérain, tant du point de vue scientifique qu'opérationnel.

Thématiques

  • eau
  • ressources naturelles, environnement, territoires
  • Stage de terrain 2014 : mesures d'infiltration automatisées - parcelles expérimentales du Domaine du Merle

    Stage de terrain 2014 : mesures d'infiltration automatisées - parcelles expérimentales du Domaine du Merle

  • Mesures topographiques (dGPS) pour l'étalonnage d'un seuil de mesures hydrauliques

    Mesures topographiques (dGPS) pour l'étalonnage d'un seuil de mesures hydrauliques

  • Injection de traceurs passifs pour évaluer le potentiel de rétention de pesticides

    Injection de traceurs passifs pour évaluer le potentiel de rétention de pesticides

  • Contenu et programme

    Nombre de crédits ECTS : 120

    Langues d'enseignement : principalement en français

    Le parcours Eau et Agriculture du master “Sciences de l’eau” forme chaque année 15 à 20 scientifiques spécialistes (académiques et professionnels) des enjeux, questions et solutions à l’interface de l’eau et de l’agriculture, de l’eau et de la plante:

    • efficience de la consommation en eau agricole (70 % de la consommation des ressources en eau mondiales),
    • conception et gestion des paysages cultivés pour la reconquête de la qualité de l’eau,
    • réutilisation d’eaux non-conventionnelles en agriculture
    • conception et gestion d’ouvrages de conservation des eaux pluviales,
    • nexus eau-alimentation-énergie,
    • adaptation des relations eau-agriculture face au changement climatique,
    • phyto-remédiation de la qualité de l’eau, etc.

    Les principaux domaines de compétence visés par la formation sont la gestion quantitative de l’eau verte (gestion de l’irrigation et de périmètres irrigués pour la production végétale, gestion des systèmes de cultures pluviales et des paysages cultivés, ouvrages de conservation des eaux pluviales, exploitation et développement de ressources en cycle court) et la gestion de la qualité de l’eau dans les bassins ressources cultivés : surveillance et diagnostic, préservation et reconquête de la qualité de l’eau (aires d’alimentation de captages) par la conception et la mise en œuvre de mesures agri-environnementales et d’aménagement du milieu (zones tampon, etc).

    Le contenu des enseignements est disponible sur le site du Master Science de l'Eau.

    Stage de 2 à 4 mois (M1) & de 5 à 6 mois (M2)

    Quelques exemples de stage :

    • Aménagement du Paysage et protection des ressources en eau, Chambre d’agriculture, région Occitanie.
    • Identification, définition et mise à jour des indicateurs de suivi de la modernisation de réseaux. Association Syndicale autorisée d’irrigation (Occitanie)
    • Projet d'innovation pour l'irrigation de précision Société d’Aménagement régionale (Sud de la France)
    • Protection ressources en eau nitrates/phosphore/pesticides (Syndicat de gestion/ Pays de Loire)
    • Études des systèmes d'irrigation et de fertigation de plantation de banane et d'ananas. Recherche d'amélioration des systèmes de drainage (entreprise multinationale, Ghana)
    • Analyse de de la variabilité des rendements de cultures et de l'impact des données d'estimation de pluies sur les rendements agricoles. CIRAD/UMR Tetis (Montpellier)
    • Etude hydrologique et hydraulique de canaux d'irrigation au Cambodge (Delta du Mékong), IRD Cambodge/UMR G-eau
    • Accompagnement de la mise en place d'un projet de territoire pour comprendre et limiter les risques de transferts de produits phytosanitaires (Bureau d’études, Montpellier)
    • Modélisation des transferts de pesticides dans une parcelle bananière en milieu volcanique tropical. analyse bibliographique, analyse des bases de données expérimentales, calibration et validation d'un modèle de transferts eau-soluté, Inra, UMR Lisah (Montpellier)
  • Calendrier

    La formation est accessible en alternance (cycles de 3 à 5 semaines). Semestres académiques de septembre à janvier/février en M2, septembre à avril en M1.

  • Conditions d'admission

    •  Admission en M1 sur dossier : niveau L3 validé, dans les domaines de sciences de la terre, sciences de l'eau, biologie, chimie. Pré-requis : maîtrise du français (niveau B2); bases solides en sciences et approches disciplinaires et méthodologiques au coeur de la formation.
    • Admission en M2 sur dossier : niveau M1 validé, en école d'ingénieurs ou à l'université, dans les domaines de sciences de la terre, sciences de l'eau, biologie, chimie. Accès prioritaire aux étudiants ayant suivi avec succès le M1 du Master « Sciences de l'Eau », parcours« Eau et agriculture » et élèves ingénieurs des établissements porteurs. Pré-requis : connaissances générales sur le cycle de l'eau, notions de base sur le système eau-sol-plante-atmosphère, notions de base sur les systèmes d'exploitation agricole, notions de base en statistiques et en physique, anglais, maîtrise du français (niveau B2).

    Niveau minimal requis dans les disciplines fondamentales du parcours. Nombre de places limité en M1 et en M2. Pas de sélection au sein du parcours entre les niveaux M1 et M2.

    Modalités d'inscription

  • Débouchés

    Débouchés recherche et innovation

    • Ingénierie R&D, chef de projet dans des instituts techniques spécialisés en France et à l’étranger ou poursuite en doctorat (lien étroit avec les Écoles Doctorales GAIA et ABIES) dans des unités de recherche (notamment celles du pôle Montpelliérain sur l’eau tourné vers la Méditerranée et le sud) ou avec avec des entreprises (contrats CIFRE en partenariat entreprise-laboratoire).
    • A l’issue du doctorat, débouchés vers les métiers de la recherche (Ingénieur de recherche, Chargé de recherche ou Maître de conférence dans les instituts de recherche en agronomie et environnement nationaux et internationaux), l’expertise en entreprise (agronomie, environnement, distribution d’eau…) ou en organismes internationaux (bailleurs, centre de recherche internationaux, FAO).

    Débouchés opérationnels

    • Chargé d’études (ressource en eau, irrigation, pollutions agricoles…), chargé/chef de projet sur le suivi de pratiques agricoles, animateur territorial (en syndicat de gestion de bassin versant, chambre d’agriculture, coopérative), gestionnaire de réseaux d’irrigation.

Responsables pédagogiques

Partenaires

Coordination de la spécialité : AgroParisTech, Montpellier SupAgro, Université Montpellier

Responsables de la formation : Gilles Belaud, Montpellier SupAgro & Jean-Stéphane Bailly, AgroParisTech, bailly@agroparistech.fr

Unités de recherche associées :

  • UMR G-Eau, Gestion de l'eau, acteurs et usages
  • UMR LISAH, Laboratoire d'étude des Interactions Sol-Agrosystèmes-Hydrosystèmes
  • UMR TETIS, Territoires, Environnement, Télédétection et Information Spatiale

Lieu

Montpellier SupAgro
Campus de La Gaillarde
2 place Pierre Viala
Montpellier

Inscription

A noter

  • Une formation s’appuyant sur 2 pôles d’excellence du site universitaire de Montpellier : l’eau et l’agronomie
  • Un réseau très riche dont bénéficient les étudiants, par le biais de 2 Grandes Ecoles (Montpellier SupAgro, AgroParisTech) et l’université de Montpellier
  • Un réseau de partenaires socio-économiques et universitaires uniques en France sur les enjeux de la formation
  • Une équipe pédagogique diversifiée, fortement investie dans la formation académique et l’insertion des futurs diplômés
  • Une ouverture à l’international (pour le recrutement des apprenants et les débouchés)

Tarifs

  • Tarif national diplôme de master (formation initiale).
  • Tarif coût complet (formation professionnelle) : de l’ordre de 6.000 €/an.

Contacts

Sites web associés

Montpellier SupAgro
2 place Pierre Viala
34060 Montpellier. France
Tél. : +33 (0)4 99 61 22 00 Tél. : +33 (0)4 99 61 22 00
Fax : +33 (0)4 99 61 29 00
Courriel : contact@supagro.fr

Sous la tutelle de :

Membre de :

Fondateur de :

FR EN