En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Gestion de vos préférences sur les cookies

Certaines fonctionnalités de ce site s’appuient sur des services proposés par des sites tiers. Ces fonctionnalités déposent des cookies permettant notamment à ces sites de tracer votre navigation. Ces cookies ne sont déposés que si vous donnez votre accord. Vous pouvez les accepter ou les refuser.

Autoriser Interdire

Halle hydraulique

Halle Hydraulique de Montpellier SupAgro

Une installation unique en Europe

Mise à jour : 15/06/2018

Un outil de pointe pour étudier les circulations d’eau de l’échelle microscopique (champs de vitesses, lois d’ouvrages) à l’échelle macroscopique (régulation, gestion de la ressource en eau).


Travaux via imagerie laser pour l’établissement d’un modèle numérique de vanne inclinable
Travaux via imagerie laser pour l’établissement d’un modèle numérique de vanne inclinable

La Halle Hydraulique Montpellier SupAgro est un dispositif expérimental de l’Institut Montpelliérain de l’Eau et de l’Environnement (IM2E). Elle rassemble quatre UMR Montpellieraines (G-EAU, LISAH, Hydrosciences, ITAP), œuvrant dans les domaines de l’hydrologie et de l’hydraulique à surface libre, autour d’installations hydrauliques et d’équipements de mesure de pointe. Les installations les plus notables sont :

Le canal hydraulique extérieur

Canal extérieur, réseau hydraulique équipé d’ouvrages en modèles réduits
Canal extérieur, réseau hydraulique équipé d’ouvrages en modèles réduits

Installation unique en Europe, ce canal est un véritable modèle réduit de réseau hydraulique. Il possède 4 branches indépendantes, ce qui offre des possibilités et des conditions de laboratoires uniques pour travailler sur les aspects de régulation. Il est également équipé d’une série d’ouvrages de régulation répandus sur les marchés.

Le grand canal et le canal autonome

Aperçu du hall Bernoulli, hangar principal contenant le grand canal (au premier plan)
Aperçu du hall Bernoulli, hangar principal contenant le grand canal (au premier plan)

Cette installation est constituée de deux canaux droits d’environ huit mètres de long. Ils sont vitrés, à pente variables et permettent d’étudier les écoulements complexes unidimensionnels. Ces installations permettent d’utiliser des outils d’imagerie laser de pointe (notamment la Particle Image Velocity/Particle Tracking Velocity – PIV/PTV ou la Planar Laser Induced Fluorescence - PLIF) pour caractériser les écoulements ou les transports de polluants de manière très précise.

Un outil de pointe pour la recherche : de la théorie à la pratique

Des travaux ont permis, à l’aide de modèles réduits d’ouvrages, d’établir des lois d’ouvrages génériques transposables aux systèmes réels et intégrables dans les logiciels de simulation. D’autres travaux se sont intéressés à l’influence de végétaux non noyés sur les écoulements en canal. Les installations conduisent à la réalisation de nombreux travaux de recherche, assurant la transition en théorie et pratique.

Ces installations ont donné lieu à un brevet (cartographie d’écoulements complexes) ainsi qu’à un prix international.

Actuellement, un projet d’investissement conséquent, financé par la Région Occitanie, la Métropole de Montpellier et les tutelles de la halle hydraulique visent à renforcer les capacités d’expérimentation de la halle. Le financement prévoit l’installation et l’acquisition de :

  • Un nouveau canal hydraulique, entièrement vitré et plus large pour éviter les effets de bord
  • Un système d’imagerie de pointe (PIV/PTV, PLIF)
  • Un système de supervision pour effectuer de la régulation automatisée et en temps réel
  • Des équipements de mesures et divers (ouvrages hydrauliques, capteurs hydrauliques ou de qualité des eaux, système d’alimentation en énergie solaire, etc.)

Une plateforme innovante pour les étudiants

Les dispositifs servent également à la formation des étudiants inscrits dans les principales formations sur l’eau de Montpellier.

Au total, près de 500 étudiants utilisent les différents dispositifs toute l’année.

A Montpellier SupAgro, les ingénieurs agronomes et Ingénieurs systèmes agricoles et agroalimentaires durables au sud manipulent sur les installations en début de cursus pour mieux maitriser les concepts de mécanique de fluides. Les étudiants de l'option Eaux, Sols, Environnement, du Master Sciences de l’Eau ou du Mastère AgroParisTech auront l’occasion d’aller plus loin dans le cadre de leur cursus.

La totalité des installations et des équipements est mise à disposition des étudiants. Des manipulations plus ou moins complexes sont mises en place pour amener l’étudiant, en fonction de son année d’étude, à :

  • Mettre en évidence des lois théoriques
  • Valider des lois empiriques
  • S'initier aux problématiques d’usages de l’eau et de régulation
  • Acquérir un savoir faire pratique en utilisant des outils communs au secteur de l’eau.

Les travaux pratiques proposés aux étudiants abordent tous les domaines de l’hydraulique :

  • Lois d’hydrostatique
  • Ecoulements en charge
  • Ecoulement à surface libre
  • Régimes de pompes
  • Ecoulement en milieu poreux

Lieu

Montpellier SupAgro
Campus de La Gaillarde
2 place Pierre Viala
Montpellier

Contacts

Sites web associés

Montpellier SupAgro
2 place Pierre Viala
34060 Montpellier. France
Tél. : +33 (0)4 99 61 22 00 Tél. : +33 (0)4 99 61 22 00
Fax : +33 (0)4 99 61 29 00
contact@supagro.fr

Sous la tutelle de :

Membre de :

Fondateur de :

Certifié & labellisé :