Chimie Verte

Ingénieur - 3° année – Semestres 9 & 10 - Master of Science 2

Ingénieur agronome

Option Chimie et bioprocédés pour un développement durable

Mise à jour : 13/10/2021

Quelles voies d'accès possibles ?
  • formation initiale sous statut étudiant
  • formation initiale sous statut apprenti
  • contrat de professionnalisation
  • validation des acquis de l’expérience
Pour qui ?
  • étudiant titulaire d'un diplôme français
  • étudiant international
Où ?
  • Montpellier SupAgro (Campus la Gaillarde)
  • Ecole nationale supérieure de chimie de Montpellier (ENSCM)

Objectifs

L'objectif est de donner aux étudiants des connaissances scientifiques, des outils méthodologiques et un niveau de réflexion critique leur permettant de contribuer à la transition, impérative et urgente, vers une société basée sur une utilisation éco-efficiente et durable des ressources de la planète. La formation propose ainsi une approche systémique intégrant, dans un contexte de durabilité environnementale, la production agricole, les industries de transformation, la valorisation des coproduits et des déchets et leur intégration dans un système d'économie circulaire durable.

Sur la base d'une connaissance de la biomasse et de ses constituants, sont notamment abordées les stratégies et éco-technologies de bioraffinage à faible impact environnemental permettant d'assurer la production d’un large spectre de biomatériaux et de bioproduits tout en optimisant leur recyclage et leur fin de vie. 

Thèmes

  • Ecotechnologies, chimie verte
  • Marchés, filières, entreprises agricoles et agroalimentaires
  • Ressources naturelles, environnement
  • Contenu

    Nombre de crédits ECTS : 60 ECTS

    Langue d'éducation : en français

    Les enseignements concernent la production durable des agroressources, les propriétés de la biomasse d'intérêt pour des applications non-alimentaires, les technologies de transformation (biotechnologies microbienne et enzymatique, chimie propre, procédés et traitements physiques, technologies d'extraction et de séparation), les principales familles de bioproduits (biomolécules, biomatériaux/bioplastiques, bioénergies), les méthodes d'étude de l'impact environnemental des activités (ACV, éco-bilans), l'intégration économique et organisationnelle des filières (stratégies des marchés, écologie industrielle) et leur cadre règlementaire.

    Cette approche intégrative est en effet nécessaire au développement de stratégies durables d'innovation et pour que les ingénieurs ainsi formés soient capables de situer leur action dans une problématique globale, en interface avec différents secteurs (recherche, R&D, sourcing, production, qualité-hygiène-sécurité-environnement, marketing...).

    L'option est organisée en commun avec l'Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier et associe donc des élèves-ingénieurs agronomes et chimistes.

    Après une courte période (8 jours) de mise à niveau spécifique, la formation est entièrement commune aux élèves-ingénieurs agronomes et chimistes et se déroule sur l'un ou l'autre campus selon les intervenants.

    L'enseignement est organisé autour de quatre champs intégrés :

    • En amont : Maîtrise des propriétés des matières premières agricoles, durabilité de leur production.
    • Au coeur, la bioraffinerie : fractionnement, traitements mécaniques, bioconversion microbienne et enzymatique, chimie propre, extraction et séparation, gestion de l'eau et de l'énergie.
    • En aval : Bioproduits et domaines d'application, fin de vie, recyclage
    • Dans une approche globale, intégration socio-économique et durabilité : Socio-économie des filières, évaluation environnementale, éco-conception, marketing, législation, philosophie de l'environnement

    Le programme comprend également des formations "métier" en création d'entreprise, propriété intellectuelle et management d'équipe, ainsi que des sessions de préparation à l'emploi. Des cours de langue (anglais, et allemand ou espagnol) sont aussi proposés.

    Le travail personnel prend principalement la forme d'un projet de groupe visant à imaginer et dimensionner une entreprise valorisant une ressource et intégrée dans un schéma d'économie circulaire. Couvrant toute la période d'enseignement (septembre-février), il permet de mettre en oeuvre et d'enrichir les notions acquises. Ce projet laisse libre cours à l'imagination du groupe en termes de sujet traité et d'innovations proposées et fait régulièrement l'objet de participation à des concours nationaux.

    Un séjour de trois jours au sein du laboratoire de biotechnologie de l'environnement (INRAE, Narbonne), avec cours, conférences et visites, est organisé pendant le tronc commun sur le thème de la bioraffinerie environnementale. Un voyage d'étude (2-5 jours), positionné juste avant le départ en stage, est par ailleurs organisé pour permettre une synthèse illustrée des acquis de l'année.

    Le stage peut être réalisé en France ou à l'étranger, en entreprise (industrielle, conseil, bureau d'étude), dans une agence nationale ou régionale ou en laboratoire de recherche.

    Un récapitulatif de l'ensemble des stages réalisés depuis 2008 et du devenir professionnel des anciens étudiants de l'option est disponible sur demande.

  • Calendrier

    • Le recrutement des élèves est effectué sur dossier étudié en commission courant juin.
    • Les dossiers sont à retirer à la direction de l’enseignement de l’établissement d’origine à partir du mois de février.
  • Conditions d'admission

    Admissions

    L’option Chimie et bioprocédés pour un développement durable est ouverte, après commission d’admission, aux étudiant.es ayant validé le niveau M1 et provenant :

    • Soit de la formation d'ingénieur d’une école d’agronomie relevant du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation (rubrique Ecole des groupes Ingénieurs) ou du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation
    • Soit d’un établissement français lié par une convention à Montpellier SupAgro
    • Soit d’un établissement international partenaire dans le cadre d’une mobilité académique (créditante)

    IMPORTANT  —  Les étudiant·es venant des écoles internes de l'Institut Agro auront un accès privilégié aux options de l'Institut Agro | Montpellier SupAgro par rapport aux étudiants des autres établissements français. Leurs dossiers de candidature seront étudiés de manière prioritaire.

    Les dossiers de candidature sont à retirer auprès de la direction de l’enseignement de votre établissement.

    Modalités d'admission

      Pour les étudiant.es n’ayant pas validé la 2° année (M1) de la formation Ingénieur Agronome de Montpellier SupAgro, la 3° année n’est pas sanctionnée par la délivrance du diplôme de cette formation.

  • Débouchés

    L'option prépare les ingénieurs pour différentes fonctions d'encadrement du secteur de l'agro-industrie, de la chimie ou des secteurs transversaux connexes (écoévaluation, veille réglementaire et institutionnelle).

    Les métiers sont du type ingénieur R&D, coordonnateur de projet, ingénieur de gestion de la production, ingénieur méthodes et/ou organisation, responsable/gestionnaire (approvisionnement, production, contrôle-qualité, sécurité et environnement, ordonnancement, logistique, personnel), ingénieur d'études-conseil.

    Les entreprises et organismes d'accueil privilégiés de ces ingénieurs sont :

    • des services R&D des entreprises agro-industrielles ou chimiques,
    • des unités de production des entreprises agro-industrielles ou chimiques, des sociétés de service et de consultance (évaluation des filières et des process),
    • des entreprises de logistique et de négoce de matières premières ou de produits intermédiaires,
    • des organismes définissant des politiques d'orientation ou incitation au niveau régional, national ou international.

Paroles de...

  • Alice G.

    J’accompagne le développement de solutions plus respectueuses de l’environnement qui utilisent moins de pétrole et s’appuient sur le vivant. Tout a commencé avec l’option CBD2…

    Alice G. / Diplômée ingénieure, option Chimie et Bioprocédés pour un Développement Durable (CBD2), en charge de l’animation de la thématique « Plastiques » à l’ADEME, l’agence de la transition écologique

    Consulter son témoignage
  • Ivan F.

    L’option CBD2 m'a offert un large portefeuille de connaissances dans tous les domaines de la chimie verte et des biotechnologies, dont je me sers encore aujourd'hui.

    Ivan F. / Diplômé ingénieur, option Chimie et Bioprocédés pour un Développement Durable (CBD2), responsable R&D, SunOleo

    Consulter son témoignage
  • Stéphanie P.

    L’option CBD2 « Chimie verte » m’a permis de développer des compétences qui me permettent d’avoir un regard critique sur les projets à visée de développement durable et de cultiver une ouverture d’esprit me permettant d’innover au quotidien !

    Stéphanie P. / Diplômée ingénieure, option Chimie et Bioprocédés pour un Développement Durable (CBD2), co-fondatrice et product manager de Greenflow.io

    Consulter son témoignage
  • Géraud de S.-S..jpg

    L’option Chimie et Bioprocédés pour un Développement Durable m’a ouvert l’esprit sur le champ des possibles de la chimie du végétal et m’a apporté les notions nécessaires au développement de mon expertise dans le secteur de la valorisation des déchets

    Géraud De S.-S. / Diplômé ingénieur, option Chimie et Bioprocédés pour un Développement Durable (CBD2), Responsable de projet en valorisation des déchets chez Egis

    Consulter son témoignage
  • Emilie A.

    Mon travail de recherche sur la production de bioplastiques à partir de résidus agricoles s’inscrit au quotidien dans la continuité de l’option CBD2 «Chimie verte»: en R&D, à l’interface entre plusieurs domaines...

    Emilie A. / Diplômée ingénieure, option Chimie et Bioprocédés pour un Développement Durable (CBD2), doctorante

    Consulter son témoignage
Précédent Suivant

Responsables pédagogiques

Partenaires

Lieu

Montpellier SupAgro
Campus de La Gaillarde
2 place Pierre Viala
Montpellier

Tarifs

1786 €* ou 4341 € (tarif fixé par le Ministère pour 2021-2022, sous conditions) + 92 € de contribution vie étudiante et de campus (CVEC, paiement obligatoire avant la rentrée).

* Ce montant des droits de scolarité s'applique notamment pour les Etats relevant de la zone de solidarité prioritaire : Bénin, Burkina Faso, Burundi, Comores, Djibouti, Ethiopie, Gambie, Guinée, Haïti, Liberia, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Sénégal, Tchad, Togo

La CVEC en bref

La Contribution Vie Etudiante et de Campus en bref

Si vous êtes en formation initiale (étudiant.e ou apprenti.e) vous devez vous acquitter auprès du CROUS de la Contribution Vie Etudiante et de Campus (CVEC) avant votre inscription administrative à Montpellier SupAgro.

Je m'acquitte de la CVEC !

Contacts

L'institut Agro | Montpellier SupAgro
2 place Pierre Viala
34060 Montpellier - France
Tél. : +33 (0)4 99 61 22 00 Tél. : +33 (0)4 99 61 22 00
Fax : +33 (0)4 99 61 29 00
contact@supagro.fr

Sous la tutelle de :

Bloc Marianne - République Française

Membre de :

Fondateur de :

Certifié & labellisé :