Formation continue courte

Re-territorialisation de l’agriculture et de l’alimentation

Mise à jour : 05/09/2019

Période ?
  • Date de début : 27/01/2020
  • Date de fin : 06/02/2020
  • 2 semaines
Pour qui ?
  • salarié ou demandeur d'emploi

Professionnels engagés dans des actions de développement agricole et rural, cadres de collectivités territoriales et de services déconcentrés de l’Etat, experts de bureaux d’études

Où ?
  • Montpellier SupAgro (Campus de Lavalette) - Institut des régions chaudes

Objectifs

Ce module vise à analyser l’ancrage territorial des systèmes agricoles et alimentaires. En quoi la re-territorialisation les rend-t-elle plus durables ? Pourquoi et comment des acteurs publics et privés la recherchent-elle ?

A la fin de ce module, les participants auront une vision étendue des actions possibles en matière de re-territorialisation ; ils seront capables de connaitre les contextes institutionnels et de comprendre les processus d’action collective qui constituent les initiatives ; et ils pourront porter un regard éclairé sur leurs bénéfices et leurs limites.

Cette formation est organisée dans le cadre d'un module ouvert à la formation continue du Mastère spécialisé® « Innovations et Politiques pour une Alimentation Durable » (IPAD).

Thèmes

  • Développement agricole et rural
  • Marchés, filières, entreprises agricoles et agroalimentaires
  • Politiques et territoires
  • Contenu et programme

    Langues d'enseignement : en français

    Ce module est structuré autour de deux thématiques complémentaires, celle de la re-territorialisation des systèmes de production agricoles et agroalimentaires, et celle de la relocalisation des circuits de commercialisation et d’approvisionnement alimentaire.

    • La première met l’accent sur les actions collectives, impliquant les acteurs du territoire, dans le but de mobiliser, construire, développer et valoriser des ressources territoriales spécifiques. La re-territorialisation est ici entendue comme la (ré)activation des relations entre acteurs du territoire. Pour rendre compte de ces démarches, plusieurs concepts, issus principalement de l’économie géographique et de l’économie du territoire (ou des proximités), seront mobilisés (clusters, systèmes productifs localisés, SYAL…). L’accent sera mis sur les outils et méthodes utilisés pour susciter / renforcer cette forme de re-territorialisation, aussi bien dans les pays du Nord que du Sud.
    • La seconde revient sur le développement des circuits courts de proximité. Elle en questionne tout d’abord la pertinence, à travers une analyse des controverses portant sur les effets économiques, sociaux et environnementaux de la relocalisation des systèmes alimentaires. L’accent est alors mis sur les bénéfices attribués à la relocalisation, mais aussi sur les arguments qui contestent l’évidence de ces bénéfices. Des enseignements sont également proposés sur le poids des circuits courts de proximité et sur les politiques publiques menées en leur faveur. Enfin, l’accent est mis sur le « comment », sur les conditions organisationnelles variées de la relocalisation alimentaire. Dans cette perspective, le cas de l’approvisionnement local de la restauration collective est traité de façon approfondie.

    Le module s’appuie sur une diversité de méthodes pédagogiques : cours magistraux, travaux de groupes, visites, interventions de professionnels.

  • Conditions d'admission

    La fiche de candidature est à télécharger et à envoyer à maylis.razes@supagro.fr

Responsables pédagogiques

Lieu

Institut des régions chaudes (IRC)
Campus de Lavalette
1101, avenue Agropolis
Montpellier

Inscription

Tarifs

1 100 €

Contacts

Montpellier SupAgro
2 place Pierre Viala
34060 Montpellier. France
Tél. : +33 (0)4 99 61 22 00 Tél. : +33 (0)4 99 61 22 00
Fax : +33 (0)4 99 61 29 00
contact@supagro.fr

Sous la tutelle de :

Membre de :

Fondateur de :

Certifié & labellisé :