En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Gestion de vos préférences sur les cookies

Certaines fonctionnalités de ce site s’appuient sur des services proposés par des sites tiers. Ces fonctionnalités déposent des cookies permettant notamment à ces sites de tracer votre navigation. Ces cookies ne sont déposés que si vous donnez votre accord. Vous pouvez les accepter ou les refuser.

Autoriser Interdire

Formation continue courte

Normalisation des systèmes alimentaires, attentes et pratiques des consommateurs

Mise à jour : 19/03/2021

Période ?
  • Dates à définir
Pour qui ?
  • salarié ou demandeur d'emploi
  • Salariés des entreprises agroalimentaires et des organisations professionnelles
  • Chargés de mission au sein d'organismes de développement publics et privés
Où ?
  • Montpellier SupAgro (Campus de Lavalette) - Institut des régions chaudes

Objectifs

Ce module vise à analyser le rôle que les normes, ou « standards volontaires », jouent dans la gouvernance des systèmes alimentaires et à en comprendre l’évolution. Les Indications Géographiques se sont développées en Europe du Sud au début du XXème siècle, puis généralisées à partir de 1995. Les décennies 1980 et 1990 ont vu l’apparition successive de différents labels durables (label bio européen, Fairtrade International, Rainforest Alliance, Utz certified…). En parallèle, la grande distribution a développé des référentiels privés de type GLOBAL G.A.P. pour ses relations avec ses fournisseurs ; et les firmes agroalimentaires se sont dotées de cahiers des charges témoignant de leur responsabilité sociale, qu’elles ont parfois fait certifier. Les années 2000 ont été celles du « changement d’échelle » et de la multiplication de ces labels durables.

Des alliances ont eu lieu entre ces différents protagonistes (porteurs de labels, entreprises agroalimentaires et grande distribution). Ces labels durables ont ainsi pris une importance considérable dans les filières alimentaires des années 2010, poussant bon nombre des acteurs de ces filières à les intégrer dans leurs démarches RSE. Ces acteurs ont également dû se positionner dans un contexte de conventionnalisation / radicalisation, où des normes minimales s’appliquent dorénavant à une grande partie de la production tandis que des normes plus exigeantes permettent un positionnement dans des marchés de niche. La perception des consommateurs est devenue un facteur de toute première importance, alors que, parallèlement, les consommateurs peuvent être désorientés face à la multiplication des labels et initiatives.

A l’issue de ce module, les participants auront les connaissances et compétences suivantes :

  • Une maitrise des dispositifs de certification et une capacité d’analyse des stratégies des différentes parties prenantes (porteurs de labels, entreprises agroalimentaires, distributeurs, Etats, organisations internationales) face à la montée en puissance et à la multiplication des normes ;
  • Une compréhension des attendus des démarches RSE des entreprises agroalimentaires et de la place qu’y occupent les labels durables ;
  • Une capacité d’analyse des comportements et des attentes des consommateurs face aux enjeux de durabilité sociale et environnementale, ce qui renvoie à la question des pratiques non durables (dont le gaspillage), des préoccupations environnementales et sociales des individus et du lien entre préoccupations et comportement, de leur perception des labels et de la communication et des motivations associées aux pratiques durables.

Cette formation est organisée dans le cadre d'un module ouvert à la formation continue du Mastère spécialisé® « Innovations et Politiques pour une Alimentation Durable » (IPAD).

Thèmes

  • Alimentation, sciences des aliments, nutrition, génie des procédés
  • Développement agricole et rural
  • Marchés, filières, entreprises agricoles et agroalimentaires
  • Contenu et programme

    Langues d'enseignement : en français

    A travers des interventions de chercheurs et de professionnels, ce module apportera des éclairages sur :

    • Le processus de normalisation : origine et conséquences, analyse du fonctionnement des filières labellisées, et notamment de la question de la certification ;
    • Les labels durables (labels bio, Fairtrade International, Rainforest Alliance, Utz certified, Fair for Life) et liés à l’origine (Indications Géographiques) : enjeux et perspectives ;
    •  Les référentiels développés par la grande distribution et leurs évolutions ;
    • Les stratégies RSE des entreprises agroalimentaires et leur mode de certification ;
    • Les préoccupations environnementales et sociales dans les pays riches et les pays émergents ;
    • La perception des labels durables ;
    • La complexité des attitudes et pratiques durables des consommateurs ;
    • La question du gaspillage.
  • Conditions d'admission

    Prérequis : Des connaissances de base et un intérêt pour les filières agricoles et agroalimentaires sont nécessaires pour suivre le module.

    La fiche de candidature est à télécharger et à envoyer à maylis.razes@supagro.fr

Responsables pédagogiques

Partenaires

Lieu

Institut des régions chaudes (IRC)
Campus de Lavalette
1101, avenue Agropolis
Montpellier

Inscription

Tarifs

1 100 €

Contacts

L'institut Agro | Montpellier SupAgro
2 place Pierre Viala
34060 Montpellier - France
Tél. : +33 (0)4 99 61 22 00 Tél. : +33 (0)4 99 61 22 00
Fax : +33 (0)4 99 61 29 00
contact@supagro.fr

Sous la tutelle de :

Bloc Marianne - République Française

Membre de :

Fondateur de :

Certifié & labellisé :