Intégration agriculture et élevage au Sénégal

Ingénieur - 3° année – Semestres 9 & 10 - Master of Science 2

Ingénieur Systèmes Agricoles et Agroalimentaires Durables au Sud (SAADS)

Option Ressources, systèmes agricoles et développement (RESAD)

L’agronomie, la zootechnie et les sciences de la nature au service du développement agricole



Quel type de formation ?
une formation diplômante, sous statut étudiant, une formation diplômante, par la voie de l'alternance

Pour qui ?
étudiant titulaire d'un diplôme français, étudiant international, futur alternant, professionnel

Dominante / Parcours ?
Vers des agricultures durables / Développement agricole et agroalimentaire au Sud

Où ?
Montpellier SupAgro (Campus de Lavalette) - Institut des régions chaudes

Objectifs

Il s’agit de former des cadres généralistes au service du développement agricole conciliant les différentes dimensions du développement durable, et ce en particulier dans le cadre complexe et changeant des agricultures des pays du Sud.

A l’issue de la formation, les étudiants sont capables de :

  • Appréhender de manière systémique les dynamiques agricoles et la diversité des problématiques de développement
  • Formuler des réponses appropriées à destination des agriculteurs pour améliorer leurs pratiques de production agricole et de gestion des ressources
  • Accompagner les processus de changement identifiés, individuels ou collectifs
  • Elaborer, gérer et mener des actions de développement en équipes pluridisciplinaires.

Les champs de compétences développés concernent spécifiquement les systèmes techniques de production agricole, appréhendés à l’échelle de l’exploitation agricole et du territoire, resitués dans leurs interactions avec leur environnement écologique, économique et social. Les objets d’analyse et d’action privilégiés concernent les pratiques des agriculteurs, qu’il s’agit de comprendre et de situer, de caractériser et d’évaluer, avant de proposer des changements dans le cadre de dispositifs d’intervention pertinents.

Thèmes de formation

  • agronomie, agro-écologie
  • développement agricole et rural, exploitations et organismes agricoles
  • pays méditerranéens et tropicaux
  • ressources naturelles, environnement, territoires
  • Comprendre les pratiques des agriculteurs : stage collectif à Madagascar

    Comprendre les pratiques des agriculteurs : stage collectif à Madagascar

  • Comprendre les pratiques des agriculteurs : stage collectif à Madagascar

    Comprendre les pratiques des agriculteurs : stage collectif à Madagascar

  • Agriculture et gestion de l’eau dans les oasis au Maroc

    Agriculture et gestion de l’eau dans les oasis au Maroc

  • Riziculture à Madagascar

    Riziculture à Madagascar

  • Contenu et programme

    Nombre de crédits ECTS : 60

    Langue d'éducation : principalement en français

    La formation Ressources, systèmes agricoles et développement est structuré en 5 unités d’enseignements.

    1. La région agricole dépendant de marchés mondialisés et d’enjeux globaux, la formation apporte aux étudiants une bonne connaissance de la diversité des agricultures du monde, ainsi que la capacité à décrypter les politiques économiques et les marchés internationaux (UE1).
    2. En complément, c’est dans cet espace régional que l’on situe et approfondit l’analyse des pratiques de conduite des cultures et/ou des troupeaux mises en œuvre par les agriculteurs, dont on fait le lien direct avec les caractéristiques et les modalités de gestion de leurs exploitations agricoles (UE3).
    3. Les pratiques sont également mises en lien avec le fonctionnement et les caractéristiques des milieux biophysiques dans lesquels elles s’insèrent, ainsi qu’avec les ressources sur lesquelles elles pèsent (UE2).
    4. Dans la poursuite, des éclairages sont apportés sur le fonctionnement des communautés paysannes et leurs règles d’usage des ressources naturelles. Passant du diagnostic à l’évaluation des pratiques - économique, agro-écologique et en termes d’impacts environnementaux- les futurs agronomes doivent alors être capables de formuler des alternatives tout en cernant leur faisabilité. Des connaissances, outils et méthodes sont donc enseignés pour construire et conduire des actions d’intervention auprès des collectifs agricoles pertinents (UE4).
    5. Pour finir, dans le cadre d’un dernier stage collectif (UE5) réalisé de préférence à l’étranger, étroitement encadré par l’équipe enseignante, les étudiants répondent à la demande d’un professionnel (entreprise, ONG, centre de recherche…), mobilisant les méthodes et les outils adéquats, produisant un rendu oral et écrit.

    Stages

    Le stage individuel de fin d’études (30 ECTS) permet une mise en situation professionnelle, en réponse à une demande d’un organisme de recherche et/ou de développement agricole et rural au Sud ou au Nord. Il nécessite la mise en œuvre d’une démarche scientifique originale, finalisée par la production de connaissances, impliquant la collecte de données primaires sur le terrain. Il donne lieu à un mémoire, document de synthèse de qualité professionnelle et scientifique, soutenu devant jury. Ce stage dure 5 à 6 mois, dont 4 mois de travail de terrain.

  • Calendrier

    Pour les ingénieurs d’écoles extérieures, l’envoi du dossier de candidature doit être fait avant début avril (dossiers à récupérer au sein des écoles d’origine). Le processus de sélection et les réponses ont lieu dans le courant du mois de juin.

  • Conditions d'admission

    L'option est accessible en suivant deux voies possibles :

    • Voie classique :  avec un stage de fin d'études de 6 mois
    • Voie de l'alternance :  avec un contrat de professionnalisation de 13 à 15 mois, combinant des périodes de formation en entreprise et à Montpellier SupAgro.

    Voie classique

    Le recrutement s’adresse à des étudiants ayant validé un niveau M1 d’une école française d’ingénieur agro/agri/agroalimentaire ou du cursus ingénieur agronome à Montpellier SupAgro. Sont admissibles :

    • les étudiants ayant validé la 2ème année d'une école nationale supérieure d'agronomie en France ou équivalent dans le cadre de conventions inter-établissement;
    • les élèves ingénieurs ayant validé la 2ème année du cycle de formation d’ingénieurs des ENITA ;
    • les élèves ingénieurs ayant validé la 4ème année du cycle de formation d’ingénieurs des écoles de la FESIA.

    Il est fortement recommandé, pour pouvoir poursuivre dans l’option Ressources, systèmes agricoles et développement :

    • Pour les étudiants d’écoles d’ingénieur : d’avoir suivi un cursus de 2ème année dont les contenus sont fortement orientés vers l’agronomie et l’exploitation agricole.
    •  Pour les étudiants de Montpellier SupAgro (cursus ingénieurs) : d’avoir suivi la dominante 1 « vers des agricultures durables ».

    Modalités d'admission

  • Débouchés

    La formation Ressources, systèmes agricoles et développement (RESAD) prépare les ingénieurs et les masters à une large gamme d’emplois au service du développement durable au Nord et au Sud, dans les institutions suivantes :

    • Organismes d’appui au développement : institutions territoriales, nationales, multilatérales, ONG, fondations...
    • Organisation de producteurs, structures associatives et syndicales, chambres d’agricultures et instituts techniques
    • Centres de formation supérieure agricole, centres de recherche
    • Secteur privé : bureaux d’étude, cabinets de consultants et entreprises qui s’approvisionnent chez une diversité de producteurs.

    Possibilité de poursuivre en thèse de doctorat.

Responsables pédagogiques

Lieu

Institut des régions chaudes (IRC)
Campus de Lavalette
1101, avenue Agropolis
Montpellier

A noter

  • Articulation de différentes échelles d’analyse - du global au local - et de différentes disciplines.
  • Alternance de cours et opérations de mise en situation professionnelle (stages collectifs...)
  • Confrontation questions scientifiques et pratiques du développement agricole : enquêtes, observations de terrain, capacités de travail en groupe...
  • Partenariat recherche important
  • Réseau dense de professionnels du développement agricole en France et au Sud
  •  Appui à la construction du projet professionnel des étudiants

Tarifs

  • 1601 € (tarif fixé par le Ministère) + 217 € de cotisation à la sécurité sociale + 5,10 € de médecine préventive

Contacts

Montpellier SupAgro
2 place Pierre Viala
34060 Montpellier. France
Tél. : +33 (0)4 99 61 22 00 Tél. : +33 (0)4 99 61 22 00
Fax : +33 (0)4 99 61 29 00
Courriel : contact@supagro.fr

Sous la tutelle de :

Membre de :

Fondateur de :

FR EN