En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Gestion de vos préférences sur les cookies

Certaines fonctionnalités de ce site s’appuient sur des services proposés par des sites tiers. Ces fonctionnalités déposent des cookies permettant notamment à ces sites de tracer votre navigation. Ces cookies ne sont déposés que si vous donnez votre accord. Vous pouvez les accepter ou les refuser.

Autoriser Interdire

Diagnostic agronomique : le cas de l'agroforesterie (2017)

Ingénieur - 3° année (options) – Semestres 9 & 10 - Master of Science 2

Ingénieur agronome

Option Production végétale durable


Quel type de formation ?
une formation diplômante, sous statut étudiant, une formation diplômante, par la voie de l'alternance

Pour qui ?
étudiant titulaire d'un diplôme français, étudiant international, futur alternant

Où ?
Montpellier SupAgro (Campus la Gaillarde)

Objectifs

L'option Production végétale durable ouvre aux métiers de la gestion de la production végétale dans un cadre de contrainte résultant des filières, des caractéristiques du milieu physique, des enjeux environnementaux et du contexte socio-économique des exploitations et territoires agricoles.

Thèmes

  • ressources naturelles, environnement, territoires
  • connaissance et gestion de la biodiversité
  • agronomie, agro-écologie
  • Suivi des paramètres du sol dans le cadre de l'installation d'un nouveau dispositif en agroforesterie

    Suivi des paramètres du sol dans le cadre de l'installation d'un nouveau dispositif en agroforesterie

  • Diagnostic agronomique : le cas de l'agroforesterie (2017)

    Diagnostic agronomique : le cas de l'agroforesterie (2017)

  • Un exemple de vigne enherbée dans le cadre d'un stage étudiant

    Un exemple de vigne enherbée dans le cadre d'un stage étudiant

  • Un exemple d'agroforesterie - plateau de Valensole

    Un exemple d'agroforesterie - plateau de Valensole

  • Contenu et programme

    Langue d'éducation : principalement en français

     3 blocs d’enseignement :

    • Connaissances et outils de l’agronome : Fonctionnement des écosystèmes cultivés, Fonctionnement écologique des sols, Analyse spatiale des systèmes de cultures et sols et Statistiques sont l’occasion d’approfondissements disciplinaires en agronomie et en écologie des sols et d’acquisitions d’outils de l’agronome comme l’analyse spatiale et les statistiques dans les deux cas appliquées aux questions agronomiques ou environnementales.
    • Mise en situation professionnelle et apprentissage pratique. Plusieurs modules de mise en situation professionnelle sont l’occasion pour les étudiants d’appliquer les connaissances et les outils de l’ingénieur agronome, à différentes échelles d’espace : de la parcelle au bassin de production agricole, en interaction avec les acteurs :
      • Diagnostic Agronomique in situ
      • Profila (analyse de filières de productions végétales ou semencières)
      • Analyse des métiers et des missions de l’ingénieur agronome
      • Ingénierie Agro Ecologique
      • Projet
      Durant le module Ingénierie Agro-écologique (5 semaines), les étudiants proposent un système de culture innovant répondant à une problématique de production agricole identifiée en intégrant différentes disciplines d’appui de l’agronomie (protection des plantes, génétique, écophysiologie).
      Enfin, durant le projet collectif (5 semaines), les étudiants fonctionnent en autonomie, comme un bureau d’études afin de proposer une réponse à une question ou un problème réel, posés par des professionnels (institut technique, chambre d’agriculture).
    • Réflexion sur enjeux et démarches :  La problématique de l’intensification écologique et l'organisation de débats par les étudiants ont pour objectif d’aider ces derniers à se positionner face aux grands enjeux auxquels ils seront confrontés dans le monde professionnel et d’interroger leurs pratiques de scientifiques, notamment via des analyses critiques de textes.

    Stages

    Les étudiants réalisent un stage de 6 mois en entreprise, en organisme de recherche finalisée, en organismes de développement, ou en bureaux d’études, en France comme à l’étranger, pour se confronter aux métiers de la gestion et de  la production, du développement, de la préservation de l’environnement ou de la recherche appliquée.

    Aidé par un double tutorat (entreprise et école), l’étudiant parcourt les étapes d’une démarche scientifique en situation, sur une question posée par des professionnels, exigeant une approche diversifiée utilisant les avancées de la recherche et incluant les composantes économiques.

  • Conditions d'admission

    Prérequis

    L’option Production végétale durable de 3° année (M2) est ouverte aux étudiant.es qui ont suivi une formation initiale en agronomie générale et des enseignements de base en sciences de l'ingénieur.

    Voies d'accès

    L’option Production végétale durable est accessible en suivant deux voies possibles :

    • Voie classique : avec un stage de fin d’études de 6 mois
    • Voie de l’alternance : avec un contrat de professionnalisation d’environ 15 mois, combinant des périodes de formation en entreprise et à Montpellier SupAgro.

    Admissions

    L’option Production végétale durable est ouverte, après commission d’admission, aux étudiant.es ayant validé le niveau M1 et provenant :

    • Soit d’une école d’agronomie relevant du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation (rubrique Ecole des groupes Ingénieurs) ou du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation
    • Soit d’un établissement français lié par une convention à Montpellier SupAgro
    • Soit d’un établissement international partenaire dans le cadre d’une mobilité académique (créditante)

    Les dossiers de candidature sont à retirer auprès de la direction de l’enseignement de votre établissement.

    Modalités d'admission

      Pour les étudiant.es n’ayant pas validé la 2° année (M1) de la formation Ingénieur Agronome de Montpellier SupAgro, la 3° année n’est pas sanctionnée par la délivrance du diplôme de cette formation.

  • Débouchés

    L'option Production végétale durable ouvre les débouchés suivants :

    • Bureaux d'études, sociétés de prestation de service, Instituts Techniques
    • Sociétés d'aménagement rural et périurbain
    • Chambres d'agriculture et autres structures de développement agricole
    • Service environnement de grandes entreprises, Service achat des groupes agroalimentaires
    • Sociétés de distribution d'engrais et amendement, Coopératives et groupes coopératifs
    • Sociétés d'expérimentation pour la création de références variétales ou agronomiques

Responsables pédagogiques

Partenaires

Les étudiants sont encadrés par une équipe d’enseignants-chercheurs et de chercheurs (Montpellier SupAgro, Inra, Cirad) insérés dans les activités professionnelles agricoles en France et à l’étranger, et s’appuyant sur les UMR des secteurs de l’Agronomie, des Milieux (écologie des sols en particulier : UMR LSTM et Eco&Sols), et de la Production Végétale (notamment l’UMR System).

Lieu

Montpellier SupAgro
Campus de La Gaillarde
2 place Pierre Viala
Montpellier

Tarifs

1681 € pour 2018-2019 (tarif fixé par le Ministère) + 90 € de contribution vie étudiante et de campus (CVEC, paiement obligatoire avant la rentrée).

La CVEC en bref

La Contribution Vie Etudiante et de Campus en bref

Si vous êtes en formation initiale (étudiant.e ou apprenti.e) vous devez vous acquitter auprès du CROUS de la Contribution Vie Etudiante et de Campus (CVEC) avant votre inscription administrative à Montpellier SupAgro.

Je m'acquitte de la CVEC !

Contacts

Montpellier SupAgro
2 place Pierre Viala
34060 Montpellier. France
Tél. : +33 (0)4 99 61 22 00 Tél. : +33 (0)4 99 61 22 00
Fax : +33 (0)4 99 61 29 00
Courriel : contact@supagro.fr

Sous la tutelle de :

Membre de :

Fondateur de :

Certifié & labellisé :

FR EN